docteur perraudin

Traitement d'une rupture du ligament croisé antérieur :

Faut-il se faire opérer?

Mise à jour le 10 février 2019

 

Les mouvements de la vie quotidienne ne nécessitent pas la présence du Ligament croisé antérieur (LCA).

Ce ligament stabilise le genou lors les changements brusques de direction et dans les réceptions de saut.

Dans la vie quotidienne, il faut donc éviter de sauter (une marche d'escalier, par exemple) et /ou de démarrer brusquement (pour attraper un bus). En dehors de ces cas précis, relativement faciles à éviter, vous pouvez retrouver une vie quotidienne normale et la plupart des métiers en faisant un minimum attention.

Par contre, le ligament croisé antérieur est indispensable dans les sports tels que foot, volley, hand-ball, rugby, ski, combat, (sports à pivot et contact) ou tennis, badminton, squash (pivot mais pas de contact).

Il n’y a aucun pivot en natation (battements de jambe, crawl, dos crawlé), en vélo ou en jogging, si le terrain est plat. Vous pouvez donc les reprendre progressivement dès que vous vous en sentirez capable.

Attention : la pratique des sports à pivot sur un genou dont le LCA est rompu, risque d'entrainer de nouvelles entorses, une instabilité rotatoire, avec aggravation des lésions méniscales et cartilagineuses.

Il est prouvé que ces accidents d’instabilité abîment le cartilage et les ménisques et donc augmentent nettement le risque d’arthrose prématurée.

L’alternative à l’opération est donc d’éviter ces activités et de faire de la rééducation.

 

En pratique

Si vous êtes très jeune (25 et moins) ou jeune et dynamique, c'est logique de vous faire opérer sans urgence

Si vous pratiquez un sport à pivot

tel que foot, hand, rugby, judo, ski, tennis, etc,… et si vous voulez reprendre ce type de sport, il est logique de vous faire opérer, sans urgence

Si vous ne pratiquez pas ce type de sport

ou si vous préférez les arrêter,

  • vous pouvez alors continuer le traitement « fonctionnel » basé sur la rééducation.
  • Ce traitement non chirurgical peut aboutir à un genou stable par rapport à votre activité personnelle
  • et il est donc inutile d’envisager systématiquement la chirurgie sauf si votre genou devenait instable par la suite (nouvel accident ou non).
  • L’apparition d’une appréhension ou d’une instabilité devrait vous faire consulter++. L'instabilité est une cause d'arthrose.
  • Quand?

    • Il n’y a aucune urgence à reconstruire ce ligament, dans la mesure où l’intervention consiste à remplacer le ligament par une greffe ; la suture directe du ligament cassé est inefficace.
    • Il faut en général, attendre 3 à 6 semaines après l’accident pour reconstruire le ligament (genou sec indolore et bien mobile )

    Docteur J.E. Perraudin