Google Rééducation après ligamentoplastie du ligament croisé antérieur sous arthroscopie avec didt
Chaque page de ce site est écrite par le Dr. J.E. Perraudin : date de mise à jour : 31 10 2016

Infos sur la Chirurgie du genou : Site du docteur J.E. Perraudin

 

plan du site du dr perraudin

plan du site

pour contacter le dr perraudin, Paris

Le Ligament croisé antérieur

La rééducation post-opératoire

Anatomie du ligament croisé antérieur.

Rôle du ligament croisé antérieur

Mécanisme de rupture : l'entorse.

Conduite à tenir devant une entorse de genou .

Diagnostic de la rupture du ligament croisé antérieur

Conséquences de la rupture du ligament croisé antérieur

Faut-il se faire opérer?

Préparer son intervention

Principe de la ligamentoplastie

Les différentes greffes

Technique chirurgicale

L'intervention en un seul jour : en Ambulatoire

Complications de la chirurgie du LCA

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre rééducation commence dès votre réveil !

Notez que la greffe du LCA ne craint rien lors de ces mouvements!

La rééducation commence dès le réveil de l'anesthésie :

Réveil du quadriceps :

contractez le muscle de votre cuisse (quadriceps). Appliquez fermement votre genou sur le drap du lit ; maintenez quelques secondes puis relâchez. C'est en essayant souvent que vous arriverez à un résultat (séries de 10 contractions dès votre réveil de l'anesthésie). Le lendemain et les 15 jours suivants, il faudra en faire très régulièrement , en augmentant progressivement la durée de la contraction.

La flexion se travaille dès le lendemain

au lit, en position assise, vous saisissez fermement votre cuisse, près du genou, avec vos deux mains. Tirez le genou vers vous en laissant glisser votre talon sur le drap. Ce mouvement de flexion doit être passif. Tirez jusqu'à ressentir un étirement suffisant et maintenez quelques secondes, puis relâchez doucement avec vos bras. C'est en essayant souvent que vous arriverez à un résultat. Vous devez pouvoir fléchir à 90 ° à votre sortie.


Il est très important que vous vous preniez en charge :

votre but doit être de marcher avec le genou verrouillé en extension (jambe raide), avec appui total sur le membre opéré. Le kinésithérapeute passera vous voir pendant votre hospitalisation : son rôle est de vous aider.
Le glaçage doit être quotidien et d'autant plus fréquent que votre genou est gonflé et/ou douloureux. Durant 30 minutes, 3 à 4 fois par jour, appliquez une vessie de glace remplie de glaçons et d'eau, enveloppée dans un tissu ou utilisez la genouillère refrigérante prescrite.

La marche


Marchez régulièrement, dès le lendemain (= quelques pas!), en augmentant progressivement le rythme. Marchez avec un genou "verrouillé", c'est-à-dire en extension volontaire par contraction de votre quadriceps ( vous avez la sensation de pousser votre genou vers l'arrière).


Si votre genou est douloureux,

la première chose que vous devez vérifier est la stricte extension du genou lors de la marche ; la moindre flexion lors de la marche, pendant les premiers jours peut être cause de douleur.

Un document détaillé sur les exercices à faire pendant les trois premières semaines vous sera remis par mon assistante lors de votre hospitalisation.


Vous ne devez pas vous inquiéter de la difficulté éventuelle à retrouver le rythme normal du sommeil, ce fait est assez banal après des opérations sous anesthésie.

IMPORTANT : Il est habituel qu'il apparaisse une ecchymose ("un bleu") avec sensation de gonflement en arrière de la cuisse, qq jours après l'intervention. Cette ecchymose est liée au passage d'un peu de sang de l'hématome musculaire sous la peau. L'ecchymose peut être douloureuse. Son apparition est prévue et ne doit pas vous inquiéter. Elle survient souvent au moment où, rentré(e) chez vous, vous augmentez votre périmètre de marche et votre activité.

Les deux premières semaines

Vous ferez votre rééducation à la maison en vous basant sur le protocole remis par mon assistante.

Vous pourrez me tenir au courant des difficultés rencontrées au fur et à mesure.

Consultation de contrôle J+ 2 Semaines

Vos objectifs à ce stade : genou indolore, mobile avec une flexion autour de 90°, surtout une extension à 0° ( genou à plat sur le lit lorsque votre jambe est allongée sur le lit).

Si vous êtes ok, vous pouvez continuer votre votre rééducation par vous-même; sinon il est logique d'avoir recours à l'aide d'un kinésithérapeute.

Notez que la plupart des patients ne nécessite pas l'aide du kiné à ce stade.

La troisième semaine

Vous allez à la piscine près de chez vous pour continuer : formidable outil ; marcher dans l'eau (petit bassin.. ), verrouillé d'abord puis normalement; battements avec une frite sous les bras ; pédalo avec la frite.

Puis entrainement progressif (battements de jambe sans les bras avec la frite puis avec planche )...

 

 

La rééducation après 3 semaines peut se faire chez le kinésithérapeute près de chez vous

soit parce que vous avez besoin d'aide (voir ci-dessus)

soit parce que vous le souhaitez et je ne vous en empêcherai pas (sauf si genou douloureux et ou gonflé)

vous ferez les mêmes exercices que dans le protocole.

et vous pourrez continuer la piscine +++

 

Rappel : l'objectif de cette période post-opératoire est de retrouver

  • un genou sec,
  • indolore +++,
  • avec une flexion de 130° et une extension à 0° (pas d'hyperextension)
  • et de reprendre votre vie quotidienne normale et votre travail.

La réédcation des 6-7 ème mois ++++ sera proprioceptive

aura pour but de retrouver confiance dans votre genou dans les appuis : 20----> 40 séances