Google

Site du docteur J. E. Perraudin sur la chirurgie du genou

Chaque page de ce site est écrite par le Dr. J.E. Perraudin ; date de mise à jour 01/12/2014

 

Evolution de la structure de la greffe : la ligamentisation

 

Le greffon est un élément inerte, privé de sa vascularisation et de son innervation. Sa résistance initiale est suffisante pour se passer rapidement d'attelle et marcher prudemment. Mais un processus biologique de "ligamentisation" va permettre au greffon de s'adapter à son nouveau rôle de ligament en modifiant sa structure collagène.

Ce processus de ligamentisation a été étudié (Shelbourne) et il se déroule en 4 phases :
Phase 1 de colonisation cellulaire (2 premiers mois),
Phase 2 de remodelage collagénique (2 mois à 1 an) : activité fibroblastique et néovascularisation importantes, zones de dégénérescence.

Phase 3 de maturation (1 à 3 ans) : diminution des cellules et de la vascularisation, maturation des fibres collagéniques.
Phase 4 de quiescence : trois ans après l'implantation, la greffe présente une véritable structure ligamentaire, comparable au ligament croisé normal.
En pratique :

le greffon est assez solide pour permettre une mobilisation complète et une marche précoces,
la solidité est compatible avec des contraintes en pivot à partir du 6ème mois post-opératoire, ce qui permet de commencer la rééducation dite proprioceptive (travail des appuis).

Mais la greffe reste encore potentiellement fragile et la reprise des sports dépend de l'intensité des "pivots" : les sports sans contact (tennis par exemple, ski) peuvent être repris au huitième mois tandis que les sports "pivot et contact" ne doivent être repris qu'à partir du neuvième mois par sécurité.

Notez qu'il est bien sûr possible de reprendre plus tôt (protocole de rééducation plus rapide) mais le risque de rupture est plus important; je ne pense pas que prendre ce risque soit logique chez la plupart des patients...

Docteur J.E. Perraudin