docteur perraudin

Ligamentoplastie du ligament croisé antérieur

Gonflage du garrot et Exploration arthroscopique

 

Mise à jour le 2 décembre 2018

 

Le garrot est gonflé (pendant 35 mn environ).

Le deuxième temps est le temps arthroscopique:

  • Deux incisions d'un petit cm sont nécessaires pour la caméra et l'instrument.
  • L'exploration permet de rechercher les lésions méniscales associées et cartilagineuses.
  • Seules les lésions instables des ménisques sont enlevées ; une tentative de suture peut être réalisée si le patient est jeune et la lésion suturable.
  • La lésion stable (peu mobile ) est laissée en place en espérant sa cicatrisation grâce à la stabilisation du genou par la ligamentoplastie.
  • Surtout, ce temps arthroscopique permet de repérer les zones d'insertion du LCA, et de réaliser les tunnels.

    Le crochet mesure 3mm dans sa partie verticale.

    La photo montre une anse de seau du ménisque qui a basculé devant le genou et gène l'extension : le genou est bloqué en flexion. Imaginez un seau et son anse: l'anse est fixée par deux attaches au seau. Elle peut basculer d'un côté ou de l'autre.

    La lésion du ménisque est une fente  verticale dans la longueur du ménisque; elle est incomplète mais sépare le ménisque en deux parties : la première, fixe (la partie restante du ménisque), correspond au "seau" et l'autre, mobile, à l'anse de seau qui peut rester à sa place (elle est non déplacée) ou basculer comme une anse de seau et empêcher le genou de se tendre.

    Il est nécessaire de remettre le ménisque à sa place et de le suturer si la lésion est suturable. Sinon il faut enlever l'anse de seau en coupant les deux attaches (qui relient l'anse au "seau").

    suture meniscale sous arthroscopie section de l'attache  de l'anse du menisque ménisque restant aprés résection de la partie lésée

    A suivre : le principe de l'intervention du ligament

Retour au Menu

Retour au Menu ligament