Google Prothèse de genou :ce que l'on peut en attendre, les résultats
Chaque page de ce site est écrite par le Dr. J.E. Perraudin : date de mise à jour : 7 03 2017

Infos sur la Chirurgie du genou : Site du docteur J.E. Perraudin

Mots clés : prothese genou, traitement arthrose genou, prothèse totale genou, prothèse partielle genou, indication prothese genou, alternative prothese genou, prothese de genou à glissement, rééducation prothèse de genou

 

plan du site du dr perraudin

plan du site

pour contacter le dr perraudin, Paris

Prothèses de genou

Les résultats

SOMMAIRE PROTHESE

Arthrose

traitement médical de l'arthrose : l'alternative à la chirurgie

Qu'appelle-t'on une prothèse de genou?

Quand faut-il se faire opérer?

Objectifs et Résultats des prothèses de genou

Je suis décidé : que dois-je faire?

Prothèses partielles ou uni-compartimentales,

Préparer son intervention

Le bilan pré opératoire

La consultation d'anesthésie

L'hospitalisation

Les différentes prothèses

Avec ou sans ciment?

Comment se pose une prothèse totale de genou

Les guides de coupe sur mesure

La pose assistée par ordinateur

Les suites opératoires

La douleur post-opératoire

Rééducation après la prothèse

Radios d'une prothèse de genou

Durée de l'hospitalisation

Rentrer à son domicile après son intervention

Risques et complications de la chirurgie

Avenir des prothèses de genou

Les reprises de prothèses de genou

 

 

 

 

 

 

 

Les résultats fonctionnels sont excellents dans 90% des cas : ils se jugent sur les douleurs, la mobilité du genou et la possibilité d’utilisation du genou, en particulier pour la marche.

Soulager la douleur

Le but premier d’une prothèse est en effet de soulager la douleur, c’est la raison habituelle de la décision de l’opération. Dans 60% des cas on obtient une disparition complète des douleurs, dans 30% elles existent, mais de façon épisodique, souvent aux changements de temps, modérées, ne nécessitant aucun traitement antalgique. Enfin dans 10% des cas les douleurs sont un peu plus importantes, pouvant justifier un traitement médical, mais sans qu’il n’existe d’anomalies au niveau de la prothèse.

Une meilleure mobilité

Si la prothèse du genou soulage, elle permet aussi de récupérer une mobilité satisfaisante du genou :

- l'extension doit être proche de 0°, c'est-à-dire que le genou repose à plat sur le lit lorsque la jambe est allongée; avant l'opération, le genou s'est fixé en légere flexion, sans pouvoir étendre la jambe complètement (ce qui s'appelle un "flessum"). Une bonne extension après la pose de la prothèse dépend à la fois de la technique chirurgicale et de la qualité de la rééducation et de l'acharnement du patient pour travailler cette extension.

- la flexion obtenue est directement liée à la flexion avant l'intervention mais elle deviendra indolore alors qu'elle était souvent douloureuse avant l'intervention. Notez que la flexion est un peu supérieure avec les prothèses unicompartimentales ce qui confirme l'idée précédente puisque l'un des arguments de choix d'une prothèse unicompartimentale est une flexion correcte supérieure à 120°.

La marche

Le soulagement des douleurs et la récupération d’une bonne mobilité permettent la reprise de la marche avec cannes puis sans avec augmentation progressive du périmètre de marche.

La montée et la descente des escaliers

sont commencés dans les premiers jours post-opératoires

Le premier objectif ...

est de retrouver un genou presque indolore avec une amélioration nette de la fonction du genou.

Une fois cet objectif atteint,

peut se discuter, en fonction de l'âge et de la forme physique générale, de reprendre certaines activités physiques comme la natation, la bicyclette, le golf , et pourquoi pas le ski si le patient pratiquait avant...

Mais la mise en place d’une prothèse n’a pas pour but premier la reprise de ces activités sportives: le premier objectif doit être de retrouver un genou nettement moins douloureux, plus mobile et dont la déformation est corrigée.

Certaines activités qui sollicitent trop le genou, restent déconseillées pour ne pas compromettre l’avenir de la prothèse.

Les résultats fonctionnels insuffisants (< 10%) doivent être évités :

  • douleurs persistantes, problème de flexion et ou d'extension, gonflement persistant, instabilité, etc .

  • doivent être précisés avec objectivité avec le patient

  • doivent être combattus avec l'aide du chirurgien, du patient, de sa famille (si le patient est âgé) et de son kinésithérapeute, pour éviter qu'ils ne deviennent des séquelles .

=======> de l'intéret de la communication au fur-et-à-mesure +++ entre le(a) patient(e) avec le chirurgien pendant les suites opératoires. La famille doit être vigilante et ne pas hésiter à téléphoner au chirurgien pour un renseignement (est-ce-que c'est normal de...).

Eviter les complications et les prendre en charge si elles apparaissent

Si malgré tout persistent des séquelles, elles doivent être soigneusement étudiées avant de parler de reprise de la prothèse.

Quels sont les résultats à long terme des prothèses de genou?

Autrement dit, quelle est la durée de vie de ces prothèses ? nous posons des prothèses unicompartimentales et des prothèses totales depuis 23 ans ce qui permet un bon recul.

Des études statistiques (étude de la « survie actuarielle ») montrent qu’au bout de 20 ans, 80% à 90% des prothèses sont toujours en place. Toutes les prothèses ne tiennent donc pas indéfiniment mais un changement est encore possible dans de bonnes conditions techniques.

Le risque de détérioration de la prothèse reste cependant proportionnel au temps, et également au poids de l'opéré et à ses occupations; cette détérioration se manifeste habituellement par une usure ou par un descellement (mobilisation des éléments prothétiques par rapport à l’os sur lequel ils sont fixés.

L'amélioration des matériaux, des techniques de pose, des techniques de planification (guides de coupes sur mesure à partir d'un scanner) permettent au chiurgien de proposer la pose d'une prothèse avec confiance dans les résultats.

Les techniques actuelles de lutte contre la douleur permettent de commencer rapidement la kinésithérapie, de se lever et marcher dès le lendemain pour les patients les plus en forme.

Votre prothèse de genou peut vous permettre de reprendre une vie et une activité physique pratiquement normale avec une reprise possible de certaines activités sportives.

La qualité actuelle des résultats des prothèses du genou est due à l'amélioration ainsi qu’à une meilleure connaissance de la physiologie de l’articulation du genou. Les résultats des prothèses du genou ont maintenant atteint, et même dépassé ceux des prothèses de hanche qui constituent une véritable référence

 

Docteur J.E. Perraudin